Recherche
Fermer cette boîte de recherche.

833-865-2887

NOUVELLES DU RÉSEAU DE DRONES

Indigenous Aerospace permet aux Premières nations du Canada de créer leurs propres programmes de drones

La colonisation des Amériques n'a pas été un processus pacifique ou équitable. Pendant des décennies, les peuples indigènes ont été systématiquement déplacés dans de petites régions isolées du continent nord-américain, où ils vivent encore aujourd'hui.

"Depuis plus de 100 ans, les populations indigènes vivent sur ces poches de terre au Canada appelées réserves", explique Jacob Taylor, PDG d'Indigenous Aerospace et membre du clan Otter de la nation de Mississauga. "Les réserves manquent d'infrastructures à bien des égards - logements insuffisants, routes adéquates, eau potable et électricité - ce qui pose des problèmes considérables à leurs habitants."

Ces régions continuent d'être sous-financées et insuffisamment soutenues, ce qui rend difficile la fourniture de biens et de services essentiels à ceux qui vivent dans les réserves. Indigenous Aerospace joue un rôle important dans l'amélioration de ces conditions en aidant les Premières nations à mettre en place leurs propres programmes de drone. 

"Indigenous Aerospace a été conçu pour renforcer les communautés des Premières nations par le biais de l'industrie des systèmes d'aéronefs pilotés à distance (RPAS)", a déclaré M. Taylor. "Nous y parvenons en soutenant le capital financier, humain et physique au sein de la communauté et des opérations RPAS. Sur le plan financier, nous trouvons des fonds fédéraux et provinciaux qui soutiennent les initiatives indigènes. Sur le plan humain, nous avons mis au point une formation sur les RPAS adaptée aux Premières nations, en collaboration avec nos partenaires, afin de leur donner les moyens de mettre en place leurs propres programmes. Enfin, Volatus Aérospatiale fournit le capital physique - les technologies les plus récentes et les plus performantes ainsi que les connaissances réglementaires requises dans le secteur des drones. La combinaison de ces trois facteurs offre aux communautés des Premières nations une entreprise complète dans une boîte qui leur permet d'ouvrir les possibilités des RPAS là où elles vivent.

Indigenous Aerospace s'efforce d'améliorer les conditions actuelles en aidant les Premières nations à créer les conditions qui leur permettront de développer des entreprises autonomes gérées ou détenues par la communauté. L'accent mis sur l'autonomisation est la clé de voûte de leurs efforts. Sans autonomisation, c'est-à-dire sans les compétences, l'autorité et le capital nécessaires pour accomplir quelque chose par soi-même, on ne peut qu'être tributaire d'un soutien extérieur. C'est pourquoi ils se concentrent sur la formation et l'éducation, sur l'accès aux fournitures pour les drones et sur l'aide à l'accès au financement pour lancer ces entreprises. Sans ce soutien initial, il peut être difficile de lancer un programme.

"La pandémie a mis à rude épreuve ces communautés qui disposent déjà d'un faible capital physique, d'un faible capital humain et de faibles ressources financières", explique M. Taylor. "Elles n'ont fait qu'éteindre feu sur feu, si bien qu'il est difficile de faire face à l'innovation ou d'apporter une nouvelle solution. Lorsque vous vivez pour aujourd'hui, il est difficile de planifier pour demain. Nous essayons donc d'être le catalyseur qui peut aider ces opérations à démarrer pour les communautés qui peuvent en bénéficier mais qui n'ont pas les personnes ou les ressources supplémentaires pour les mettre en place."

Mme Taylor a pu constater de visu l'impact de ce soutien initial.

"Les drones sont utilisés dans le domaine de la sécurité publique, notamment pour la recherche et le sauvetage, la lutte contre les incendies, le maintien de l'ordre et les interventions en cas de catastrophe", a déclaré M. Taylor en évoquant les nombreuses façons dont les drones peuvent servir les communautés autochtones. "En outre, les directeurs du logement et des terres s'intéressent aux inspections et à la cartographie des infrastructures et des terres, ce qui s'avère important pour les communautés qui ont des exploitations minières à proximité ou qui doivent surveiller les risques naturels potentiels tels que l'écoulement des glaces en cas d'inondation. L'utilisation d'un drone est beaucoup plus rentable que d'autres méthodes comme les hélicoptères, et elle permet aux communautés d'en faire plus avec leurs budgets limités".

M. Taylor a également souligné que le fait de donner aux communautés les moyens de mettre en place leurs propres programmes locaux de lutte contre les drones permet de réaliser bien plus que des économies immédiates sur les coûts de ces services : cela peut contribuer à maintenir la cohésion des communautés et à améliorer la qualité de la vie.

"Les Premières nations, comme de nombreuses populations isolées, souffrent d'une fuite des cerveaux où des personnes très instruites et talentueuses, en particulier dans les domaines des STIM, sont attirées ailleurs simplement parce que c'est là qu'elles trouvent la compensation financière nécessaire pour gérer une qualité de vie décente", a souligné M. Taylor. "Cette tendance explique pourquoi il est important de donner accès à ces programmes aux populations isolées qui ont un accès limité à la technologie et qui se heurtent à des obstacles plus importants en matière de participation. Les pilotes sont bien rémunérés et ils peuvent travailler de n'importe où, ce qui leur permet de rester dans leur communauté tout en ayant une très bonne qualité de vie. Je considère qu'il s'agit d'un enrichissement pour la communauté qui va au-delà de ce que le service de drone fournit directement.

C'est dans les réserves du Canada que les traditions, la culture et le mode de vie des Premières nations ont été maintenus en vie, mais pour que ces communautés puissent vraiment s'épanouir, et non seulement survivre, elles doivent avoir accès aux outils nécessaires à leur réussite. Des organisations comme Indigenous Aerospace donnent à ces communautés les moyens d'agir en leur offrant cette possibilité de réussite.

Partager

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Courriel
Photo de Danielle Gagne

Danielle Gagne

Danielle travaille dans l'industrie des drones depuis deux ans en tant qu'analyste éditoriale pour Commercial UAV News. Pendant cette période, elle a travaillé dur pour devenir une voix positive et informée au sein de l'industrie, en se tenant au courant des tendances, des réglementations, des défis et des prédictions afin de fournir des informations significatives pour l'industrie.

Elle a produit des podcasts, des webinaires et des vidéos, et ses articles ont été cités dans les archives du Congrès. En tant que conteuse en chef chez Volatus Aérospatiale, Danielle s'appuie sur cet héritage pour fournir davantage d'informations et faciliter les contacts au sein de l'industrie.

Catégories

SUIVEZ-NOUS

Améliorez vos compétences et vos connaissances.

Étape 1 de 4

Vous êtes basé à :